J-352

Moins d’une année avant le dénouement d’un projet d’une vie, d’un rêve, d’une ultime saison de haut niveau, d’une passion qui dure déjà depuis plus de 15 ans

Du 3 au 6 octobre 2019 auront lieu les qualifications pour les Jeux Olympiques de Tokyo (2020) lors de la régate de qualification de Tunis. Même si les championnats du Monde 2019 qui auront lieu en Septembre 2019 seront qualificatifs pour les JO avec très peu de places disponibles, mon objectif et ma préparation seront axés sur les qualifications du mois d’octobre. Et oui, le sport de haut niveau est dur… une chance et une seule date pour « performer » et faire partie des 5 meilleurs rameurs africains.

Pour cela, tous les moyens sont bons. Une réduction du temps de travail pour augmenter la charge et la qualité de mes entraînements, entre 3 à 5 stages d’entraînement à l’étranger au lieu d’un jusqu’ici par année et même une remise en question de mon club pour un meilleur suivi… Beaucoup de sacrifices qui feront je l’espère la différence à l’issue de cette nouvelle année d’efforts acharnés.

Tout cela ne peut-être possible sans le soutien de mes fidèles sponsors (Adventiel, Caen-nettoyage.net, VitalEpargne, IDP Consulting, Blot SARL). Aujourd’hui, il faut encore, plus que jamais, que j’accentue ma prospection et ma recherche de sponsors. Mon budget a considérablement augmenté et c’est une condition sinéquanone à la réussite de cette année décisive. Tous ces changements et investissements ont un coût humain mais aussi financier. Le budget de cette année est de 53000€. Et  oui, une telle somme n’est pas aisée à trouver mais rien n’est trop beau pour les cinq anneaux olympiques.

Demain à 5h07, mon réveil sonnera encore une fois de plus, comme tous les matins pour aller m’entraîner avec ce rêve dans la tête et ces petits tracas que maintenant vous connaissez. Ne soyez pas timide et soutenez moi avec vos armes : une pensée, un contact ou simplement me suivre dans mon projet et vous aurez fait partie de ce projet fou !

MOVE FORWARD, ALWAYS

Privel, pourquoi tu as fait 1300km de voiture ce week-end ??

Ceci est la question que bon nombre d’entre vous m’avez posée. J’avais deux possibilités :

faire 1300km ce week-end ou 5300km dans 3 semaines en voiture, pour transporter mon bateau. Vous faites quoi???

La logistique est une partie essentielle de mon projet. Un aller retour à la base de Bellecin dans le Jura pour déposer mon bateau à l’équipe de France en stage là bas. C’est elle qui emmènera mon bateau aux championnats du monde en Bulgarie à 8km d’ici donc…

Une location de minibus, des barres de toit déjà en ma possession, l’essence, les péages, l’hôtel, un week-end de travail amoindri et la nourriture. Voici ce qu’il y a mettre dans la balance de ce week-end. C’est une réelle organisation, possible grâce au soutien de mes sponsors. Déplacer son bateau est un réel challenge.
Demander à un marathonien de ne pas courir avec ses chaussures,  il vous dira que c’est possible mais qu’il ne faudra pas regarder la performance. A haut niveau chaque détail compte voilà pourquoi j’ai passé ce week-end ensoleillé sur les routes.

Sans eux…

Comme vous vous en doutez, en plus du soutien de mes proches, les sponsors sont un pilier essentiel à ce projet.

Certes,  cela ne m’empêcherait pas de m’entraîner mais je ne pourrai certainement pas me rendre aux différentes compétitions internationales ou stages d’entraînements sans eux, faute de moyens.  A l’heure actuelle, mes partenaires et sponsors sont au nombre de quatre:

  • Caen-nettoyage.net
  • IDP Consulting
  • Sarl Caen Training
  • Mairie d’Hérouville Saint-Clair

J’espère de tout cœur que quelques-autres rejoindront l’aventure dans les prochains jours,  car malheureusement mon budget annuel n’est pas encore bouclé. Cette année est ponctuée pour moi de trois grandes compétitions internationales :

  • Manche de Coupe du Monde III à Lucerne (Suisse)  du 7 au 9 juillet 2017
  • Championnats du Monde à Sarasota (Etats-Unis) du 23 au 1 octobre 2017
  • Championnats d’Afrique à Tunis (Tunisie) du 27 au 29 octobre 2017

Toutes ces compétitions se déroulant à l’étranger, je dois, seul, organiser toute la logistique (hébergement, mon transport, transport du matériel ou à défaut sa location sur place, nourriture). Les solutions à ces questions dépendent entièrement de mon budget récolté grâce à mes sponsors.  Une fois résolues, elles me permettront d’être dans les meilleures conditions pour être le plus performant possible le jour J !

C’est donc avec un grand plaisir que je remercie infiniment mes partenaires et sponsors pour leur soutien dans ce projet, en espérant que d’autres  se joindront à nous dans cette aventure sportive (mais pas que) et qui n’en est qu’à ses débuts !

A suivre

Au pieds du podium

Le week-end dernier (01 et 02 octobre 2016) se déroulaient à Gravelines les championnats de France 2016 bateaux longs. Cette compétition se déroulait sur deux jours, avec des embarcations composés de rameurs du même club et comprenant au moins deux rameurs.

Cette date un peu décalée est due aux Jeux Olympiques qui ont déplacés la date habituelle de juin car les rameurs internationaux étaient en préparation olympique.

J’étais donc engagé en quatre de couple (une rame dans chaque main) avec mon club de la Société Nautique de Caen contre 14 autres équipages français.

A l’issue d’une série terminée à la seconde place et à une demi-finale assez bien réalisée, nous terminons troisième de la demi-finale synonyme de qualification pour le grande finale.

La météo a ajouté une difficulté supplémentaire lors de cette compétition. J’ai cru revivre un remake du bassin de Tunis mais en quatre cette fois-ci avec une coque assez grosse pour ne pas devoir écoper au départ de la course. Nous réalisons une course pleine de panache avec une bataille jusqu’aux derniers 300m pour l’accession au podium. Malheureusement nous avons laissé trop d’énergie dans la bataille et le podium nous a échappé. Nous terminons donc au pieds du podium à la quatrième place. Sans regret car ce fut de loin la meilleure course du week-end. A charge de revanche pour l’année prochaine !

Rio mon pèlerinage

Nous voici la veille du plus bel événement mondial. Celui qui regroupera tous les pays du monde autour d’une même valeur, le dépassement de soi. Tout cela dépasse les frontières bien-sûr mais aussi le sport de manière générale. Les supporters applaudiront et seront émus devant l’abnégation du premier comme du dernier. Car toute personne sur cette Terre sait que seul les meilleurs, l’élite mondiale du sport (de plus ou moins chaque pays :p), sera réunie lors de cet événement.

Certains rêvaient d’être astronaute ou président étant petit, moi c’était simplement de participer aux Jeux Olympiques. Mon rêve de gosse s’avère être toujours mon rêve d’adulte et oui… Demain je m’envolerai pour le Brésil comme pour un pèlerinage. Ce seront mes 3èmes Jeux Olympiques, toujours du même côté (spectateur) mais avec cette année, le regret de n’avoir pas décroché le Graal. 2 ans et demi de travail et de galère sans finalement avoir réussi ce pari que je m’étais lancé il y a bientôt 4 ans jour pour jour, lorsque j’assistais à la finale du 100m.

Il est temps pour moi de regarder les choses en face, de voir tous mes adversaires, qui eux ont décroché ce fameux sésame permettant de concourir à cette olympiade pour ensuite tourner la page. C’est une autre chance d’Olympiade qui s’ouvrira ensuite et pour tous ceux qui n’ont pas eu la chance d’être du bon côté comme moi en 2016, cette nouvelle et dernière chance sonnera comme le défi d’une vie !

Vous êtes nombreux à suivre mes aventures et à m’avoir dit « Tu auras des regrets si tu ne retentes pas », alors restez avec moi, likez, partagez, commentez, parce que je ne le laisserai pas Tokyo me filer entre les doigts sans apprendre des erreurs du passé et me battre. Et pour ça j’espère pouvoir compter sur vous tous ! 😉

Vice champion de France

Le week-end dernier avait lieu les championnats de France Sprints dans les Vosges sur le lac de Gérardmer. J’y était inscrit non pas en skiff (individuel) mais en quatre de pointe sans barreur (une rame dans les deux mains) mais aussi en huit de pointe avec barreur mixte avec notamment ma coéquipière de Washington, DC ESther Lofgren qui avait fait le déplacement.

Après des courses compliquées en quatre de pointe avec barreur et des erreurs en demi finale, nous échouons pour quelques centièmes au pieds de la grande finale. Après un beau sursaut, nous réalisons enfin une bonne course et terminons vainqueur avec la manière de cette finale B ce qui nous fait prendre la 7ème place de la compétition dans cette embarcation.

En huit mixte, seul six bateaux étaient engagés et nous réussissons à l’issue d’une course pleine de panache à décrocher la médaille d’argent derrière un beau bateau de Toul.

L’année sportive s’achève donc sur une bonne note sportive avec mon club de Caen, maintenant place à un peu repos !

Pas encore

Ce ne sera pas ceux-là… Je n’obtiens donc pas l’invitation tant convoitée pour me rendre aux Jeux Olympique de Rio sous les couleurs du Bénin en aviron. Résultat amer, mais cela faisait parti du « jeu ». Le Vanuatu et la Libye obtiennent le précieux sésame. J’ai tout tenté depuis plus de 3 ans pour réaliser ce pari fou et malheureusement je n’y suis pas arrivé. Pas besoin de mettre des « si la régate de qualification s’était déroulé autrement » ou « si j’avais plus de relations au CIO ».

Les choses sont telles qu’elles sont et je ne n’ai pas de regret. J’ai fait tout ce que je pouvais. Mon seul regret sera de ne pas être du bon côté cet été au Brésil.
Un grand MERCI à tous, je ne peux pas tous vous citer (famille, proches, sponsors, Potomac Boat Club, coachs, amis, staff, contributeurs, passionnés, j’en oublie) mais sans vous, rien de tout cela n’aurait été possible.

 Mon projet continue, car la partie sportive se terminera dans deux semaines lors de la deuxième manche de Coupe du Monde en Suisse mais le développement de l’aviron au Bénin est en marche !! De nouveaux bateaux arriveront au Bénin cet été, les entraîneurs sont en ce moment même formés en Europe…
Bref, tout n’a pas échoué et je n’ai surtout pas dit mon dernier mot, Sayōnara :p !!

Un mois décisif

Cela fait un petit moment que je n’ai pas pris le temps d’écrire et de partager mon quotidien. Beaucoup d’événements se sont produits depuis la dernière manche de coupe du monde de Varèse. L’entrainement s’est intensifié depuis et les progrès suivent le mouvement aussi. De plus, je prépare les championnats de France sprints qui auront lieu le premier week-end de juin avec mon club de la Société Nautique de Caen.

A côté de ça, la recherche de sponsors s’est aussi accélérée dans le but de finaliser le reste du budget qui me permettra de disputer la plus importante manche de coupe du monde à Lucerne à la fin du mois de Mai.

Concernant la décision pour les Jeux Olympiques elle se fait toujours attendre et devrait arriver dans un délai d’un mois. Croisons les doigts ! A suivre…

1ère manche de Coupe du Monde

WORLD ROWING CUP I : 4ème de la finale D soit 22ème et enfin une bonne course émoticône grin ! Le contrat est rempli, même si ce bateau ne m’a permi de me rapprocher de mon record. En prime, je bats le Lybien en lisse pour une invitation pour les JO lui aussi. Je fini cette compétition sur une très bonne note, petit break et on repart de plus belle à l’entrainement pour Lucerne, prochaine manche de coupe du monde qui aura lieu du 27 au 29 Mai.
Merci à tous pour vos encouragements (PBC Open Scullers) et à Camp Académy Elite Normandie Training ainsi que Thomas Hervieux (meilleur kiné du monde :p) pour leur travail quotidien. N’oublions pas mes sponsors, IDP Consulting et Caen-nettoyage.net sans lesquelles je ne pourrai pas faire ces compétitions !

Caen-nettoyage.net confirme son soutient à ce projet

Mon projet ne serait pas réalisable sans votre soutien à tous mais aussi sans mes sponsors qui me permettent de concourir à toutes ces échéances internationales. Aujourd’hui la société d’Hérouville Saint-Clair (ma ville natale) Caen-nettoyage.net a décidé pour une année de plus (crowdfunding l’année dernière), de me soutenir financièrement dans mon projet olympique.

Un moment agréable lors de la signature de cette convention de sponsoring avec les employés afin de leur expliquer mon projet.

Encore merci à Caen-nettoyage.net pour son soutien inébranlable !

20160411_121943